About: hotspot

Migrations 09-10-2018

Le Premier ministre français en première ligne sur l’immigration

Les ministres de l'Intérieur, dont le Premier ministre français qui occupe le poste par interim, peinent à convaincre l'Italie sur la gestion des réfugiés.  
28-07-2017

Macron souhaite la création de « hot spots » en Libye

La France souhaite créer des centres d’examen des demandes d’asile dès cet été en Libye si les conditions de sécurité le permettent, a déclaré jeudi Emmanuel Macron, à l’heure où les Européens peinent à adopter une stratégie commune pour enrayer les flux de migrants qui traversent la Méditerranée.
Politique 17-05-2016

La peur du Brexit pousse la droite française à parler d’Europe

Si les candidats à la primaire de la droite sortent de leur mutisme, c’est pour évoquer une Europe malade.
Politique 03-03-2016

La relocalisation de réfugiés en France traine faute de candidats

Face aux lourdeurs du mécanisme européen de relocalisation, les migrants choisissent de se rendre directement dans le pays européen où ils souhaitent demander l’asile. Résultat, en France seules 284 personnes ont été prises en charge depuis la Grèce et l’Italie.

Dans les îles grecques, le cauchemar s’accentue

La non-application des décisions prise lors du dernier sommet européen crée des situations inédites dans les îles grecques, durement frappées par la crise des réfugiés.

Les Autrichiens majoritairement opposés à la construction d’un mur anti-migrants

Le nombre de migrants arrivant en Autriche a légèrement diminué, mais les arrivées continuent. Vienne envisage à présent de fermer ses frontières alors que l'opinion publique glisse de plus en plus vers l'extrême droite. Un article d'EURACTIV Allemagne.
Justice 01-10-2015

Les Verts allemands insistent sur la protection des frontières extérieures de l’UE

En Allemagne, les Verts affichent une approche parfois inattendue sur la crise des réfugiés. Un article de notre partenaire Der Tagesspiegel.

L’UE adopte la répartition des réfugiés sans l’accord de l’Est

Les États membres de l'UE ont adopté le 22 septembre au forceps une répartition de 120 000 réfugiés, au prix d'une fracture avec plusieurs pays de l'Est hostiles à ce mécanisme.

Pour plaire à l’Est, l’accueil des réfugiés sera à géométrie variable

Plusieurs aménagements ont été prévus pour que les pays de l'Est finissent par accepter le plan d'accueil des réfugiés de la Commission. Les plus petits pays en sont les principaux bénéficiaires

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.